Les activités 2014

Une rétrospective de nos activités durant l'année écoulée.

Cette partie du site est en construction. Merci de votre compréhension.

Gala de Solidarité avec la République des Philippines

26 Janvier 2014


Fourneaux sans frontières


Théâtre

11 février 2014


Fête des Solidarités

Samedi 3 mai 2014 - Place Nicolaï, Ans

Fête des Solidarités organisée dans le cadre de l'événement "Mai en Couleurs" de la commune d'Ans.

Toutes les photos sont visibles en cliquant sur l'affiche (lien Facebook tout public).



Opération 11.11.11

L’opération 11.11.11. est une grande récolte de fonds pour financer des projets de développement, menés au Nord et au Sud par les ONG membres du CNCD-11.11.11 et leurs partenaires locaux.

 

En 1966, la première récolte de fonds a eu lieu le 11 novembre à 11 heures. Le 11/11, c’est le jour de l’armistice de la guerre 14-18. Un jour pour rappeler qu’il n’y a pas de paix sans développement et inversement.

 

Vente des produits 11.11.11 entre le 6 et le 16 novembre 2014

Organisée en divers endroits de la commune d'Ans.

Patrick Abeels : 0496 51 54 83

L'opération 11.11.11 à Ans en quelques images

Les ventes

La soirée marocaine

Les produits vendus

Une bâche est installée sur la Maison Communale ansoise.
La Commune d'Ans s'engage pour la solidarité internationale avec le CNCD-11.11.11
Bâche installée sur l'Hôtel communal ansois pendant toute la campagne 11.11.11
Bâche installée sur l'Hôtel communal ansois pendant toute la campagne 11.11.11

Le Comité "Un visa pour Dipika"

La Commission marque sa solidarité avec la famille de la petite Dipika Khatiwada.


Le « Comité Un Visa pour Dipika » lance la campagne

« 5€ pour la famille Khatwada »

 

La petite Népalaise Dipika et sa mère adoptive, Bénédicte Van de Sande vivaient depuis trois ans à Katmandou car l’adoption de la petite n’avait pas été officiellement reconnue. Après le tremblement de terre, le gouvernement a décidé d’ accorder un visa humanitaire temporaire à l’enfant.

 

L’adoption n’est toujours pas reconnue.  La famille n’a plus d’économies et croule sous les dettes à la suite des longues procédures administratives imposées par la Belgique depuis 2011.

Suite  au tremblement de terre, la maison familiale s’est effondrée, laissant la grand-mère paternelle de Dipika à la rue.

 

Si quelques milliers de personnes donnaient chacune 5€, la famille de Dipika Khatiwada  pourrait aider la grand-mère népalaise et payer les factures d'avocats.

 

Personne de Contact : Famille Khatiwada - Myriam Verri

Site web : www.unvisapourdipika.be

Page Facebook : www.facebook.com/4dipika